Théâtre des émotions édition 2019!

Par défaut

Comme tous les ans, les comédiens du Théâtre des Emotions préparent leur représentation en public. Cette année ce sera les 20 et 21 juin à 20h au Centre Social Carrefour 18. La billetterie est ouverte!

SUR LE BOUT DE LA LANGUE
Soutenu par la Ville de Rennes, le Théâtre des Émotions est un projet initié et accompagné par
les centres sociaux rennais. Issu des ateliers Parlons Français, l’atelier de théâtre et de création
permet d’appréhender la langue française autrement, d’acquérir de l’assurance et de partager
ensemble un même projet.
Le Théâtre des Émotions s’appuie sur un réseau de bénévoles, répétiteurs et acteurs, et est
encadré artistiquement par l’association Les Yeux Ouverts.
Le spectacle SUR LE BOUT DE LA LANGUE réunit une quinzaine de comédiens et comédiennes
d’origines et de nationalités diverses.
Au menu de la nouvelle création de l’atelier du Théâtre des émotions,
des mots à croquer, des expressions françaises à déguster, des mélanges surprenants, du
piquant, du tendre, du salé-sucré, des hésitations, de l’audace, de l’amour…
« J’ai faim de mots. Je veux apprendre le français. Je veux dévorer des phrases, des livres. »
Le spectacle SUR LE BOUT DE LA LANGUE invite le groupe d’actrices et d’acteurs de tous âges à
jouer avec les mots et la langue française autour du thème de la nourriture.

 

 

Publicités

A la recherche du bon mot avec Langophonies!

Par défaut

Hier matin, l’atelier Ordilangue a accueilli Iréné, Magalie et Victoria de l’association Langophonies pour une animation spéciale autour des langues. Leur devise: « pour une société bien dans ses langues! »

 

De quelle langue vient ce mot? Quelle(s) langue(s) parlez-vous à la maison? Pour faire les courses? Au travail? Avec vos ami.e.s? Avec vos enfants? Quelle(s) langue(s) voulez-vous leur transmettre? Quelle(s) langue(s) avez-vous étudiée(s)? Quelle(s) langue(s) préférez-vous parler, entendre? Quelle(s) langue(s) aimeriez-vous apprendre un jour?

Saviez vous que le mot « alcool » vient de l’arabe « al khôl », que le mot « azur » viendrait du persan « lazhward », que le mot « pantalon » vient de l’italien « pantalone » et que le mot « shampooing » a été importé d’Inde par les anglais lorsqu’ils ont découvert le verbe sanskrit « chāmpo » qui signifie « masser »?

Avec humour, Saïd a demandé « Est-ce que les français payent des impôts pour tous ces emprunts à d’autres langues?! »

 

Mayxy nous a raconté qu’elle vient du Laos. Elle est d’origine Hmong et sa langue maternelle est le Hmong. Elle le parle à la maison et l’a transmis à ses enfants. Mais avec ses petits-enfants nés en France, elle ne parle que français. Elle a aussi appris l’espagnol en Argentine et étudie le français depuis qu’elle est en France. Pour faire ses courses, elle parle français mais aussi laotien dans les boutiques spécialisées.

 

Barakat est nigériane: « Je viens du Nigéria. Ma langue maternelle c’est le yorubà. Je parle le yorubà avec mes enfants mais je le mélange avec le français pour que ce soit bien compris. J’étudie le français depuis que je suis en France. Au Nigéria j’ai fait mes études en anglais. Avec mes amis je parle français. »

Dédé est congolaise: « Les langues que je parle sont: le français, le portugais, le lingala. J’aime bien parler français, le lingala je le parle avec les Congolais et le portugais un peu avec les Angolais. A l’école j’ai étudié le français mais le portugais je l’ai appris dans la rue. Quand je fais mes courses je parle français. La langue que j’aimerais apprendre à mes enfants c’est le français, j’adore parler français. La langue que j’aimerais apprendre davantage c’est le français et l’anglais. »

Youssef est espagnol:  » Je viens d’Espagne. Je parle espagnol, arabe et marocain, et un peu français. A la maison nous parlons marocain mais mes enfants parlent français entre eux. »

Immacula est haïtienne: « Je parle deux langues: le créole et le français. La plupart du temps je parle français mais avec mes amies haïtiennes je parle créole. »

Cette activité nous a permis de nous poser des questions:

Pourquoi je ne transmets pas ma langue à mes enfants? Pourquoi je ne leur parle que français?

J’adore le portugais mais je ne le parle toujours pas, je dois peut-être m’efforcer à l’étudier et à rencontrer des personnes qui parlent portugais!

Exposition Lez’art 18!

Par défaut

Lundi 13 mai dernier, Frédéric, animateur bénévole de l’atelier de peinture Lez’arts 18, nous a fait une visite guidée de l’exposition en place dans le hall de Carrefour 18. Cette année le thème est le sport et vous pouvez encore venir la voir, c’est jusqu’au 27 mai!

 

 

 

Frédéric nous a d’abord expliqué quelle technique est utilisée dans l’atelier : une photo photocopiée sur un transparent, projetée sur la toile. Le plus souvent plusieurs personnes travaillent sur le même tableau: les œuvres sont donc collectives.

 

 

 

 

 

 

Nous avons pu voir des sportifs d’univers différents :

athlétisme, handisport, foot, sports de balle (comme le tennis, le « ping pong »…), boxe, sports aquatiques (plongeon, surf, …), etc.

Sous l’œil bienveillant de la girafe de Carrefour 18…!

 

 

Nous avons aussi vu des tableaux « commandés » pour d’autres occasions : Le Parlement de Bretagne, des pochettes de disques, etc.

 

 

Merci beaucoup Frédéric pour cette nouvelle visite très enrichissante !! Et félicitations aux peintres de l’atelier!

Dans mon centre social, il y a un espace lecture…

Par défaut

… et comme toujours, on est bien à l’espace lecture!

 

Lundi matin, au réveil, quelques jardiniers de français langue étrangère sont partis à la recherche d’objets et d’insectes dans le jardin partagé de l’espace lecture et de Carrefour 18. Ce qu’ils ont trouvé les a inspirés pour fabriquer leur propre jardin imaginaire.

A découvrir sur le blog de l’espace lecture en tapant ici

 

« Dans mon  jardin il y a du soleil, la liberté, l’amour et des livres. On est bien dans mon jardin  « 

Du soleil parce que la journée commence avec du soleil.

La liberté parce que la liberté est comme du air dans la terre.

L’amour parce que sans l’amour on peut pas vivre.

Les livres parce que sans les livres la vie est dans l’obscurité.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Visite guidée de l’exposition Lez’art 18

Par défaut

Mais quelle est l’histoire des tableaux qui sont dans le hall du centre social?

Comme l’an dernier, les apprenants de l’atelier blog iront à la rencontre de Frédéric et des peintres de l’atelier Lez’art 18 pour une visite guidée de leur exposition. Le thème de cette année: le sport!

Soyez les bienvenu.e.s! Sinon, rendez-vous mardi 14 mai à 17h30 pour le vernissage.

Bienvenue à Carrefour 18!!

Par défaut

Durant les dernières séances, nous avons listé les activités et services existant à Carrefour 18, en utilisant différentes tournures de phrases comme ‘il y a » et ‘on peut » ou « je peux ».

 

 

NAZILE :

 

« A Carrefour 18,

il y a un accueil pour donner des informations sur les activités de loisirs pour les enfants,

il y a les cours de français,

il y a l’espace lecture,

il y a les activités pour adultes,

il y a des bénévoles,

il y a l’espace ressource emploi,

il y a une association spécialisée dans le droit de séjour des étrangers, visas, naturalisation.

on peut venir au cours de français le lundi matin et l’après midi.

on peut venir à l’atelier couture,

on peut venir à l’espace lecture pour emprunter un livre,

on peut venir à l’accueil pour demander des informations comme l’heure des activités. »

 

HASNA :

 

« A Carrefour 18, il y a  d’excellentes activités.

Les adultes peuvent s’engager comme bénévole. Ils aident les personnes qui prennent les cours en français.

Il y a la halte garderie et le centre de loisirs  pour les enfants, l’espace lecture.

De temps en temps on peut faire  un atelier de cuisine pour créer de la joie et du sourire.

Il y a des aides pour les personnes qui habitent le quartier, comme faire un CV quand on cherche du travail.

On peut faire beaucoup de choses.

Le but est l’intégration sociale avec les autre comme  le cours en français  et le blog. J’aime beaucoup l’atelier de cuisine et le théâtre. Carrefour 18 c’est la 2éme maison et la 2éme famille. Un sens plus sain vous donne à la vie. Sentir l’importance des choses. Cela vous donne une mine d’informations et de culture. »

 

 

 

 

EGLANTINA :

« On peut faire des cours de français.

On peut faire un atelier de cuisine.

On peut faire un atelier de couture.

On peut venir aussi à l’espace de lecture.

Il y a aussi des spectacles de théâtre de temps en temps. »

 

SAIDA :

A Carrefour 18,

« il y a beaucoup de choses comme pour apprendre  la langue française ,

il y a le centre de loisirs.

Il y a aussi des personnes pour aider à faire le CV pour trouver du travail. »

Lecture spectacle à la Péniche spectacle

Par défaut

Après la visite de la Péniche Spectacle dans le froid de février, RDV jeudi prochain 7 mars pour un nouveau moment de plaisir !

11h30: Visite de l’exposition photos

12h: Pique-nique à bord (chacun amène quelque chose à manger)

12h30: Spectacle. Pour en savoir un peu plus sur cette lecture musicale, cliquez ici

 

 

spectacle

Faites vos jeux!

Par défaut

Lundi dernier, nous avons emprunté un jeu de société à l’accueil de loisirs: il s’agit du jeu de plateau DIXIT. Chacun son tour, on choisit une carte et on devient conteur.

C’était l’occasion pour nous de parler des différents jeux populaires dans nos pays.

Nous avons appris différents mots de vocabulaire :

 

Le plateau :

 

 

Les pions :

 

 

Les numéros :

 

 

Les cartes :

 

 

Nous étions six joueurs. Nous avons (beaucoup!) réfléchi… et nous nous sommes bien amusés!

 

 

Sur l’ordinateur, chacun a écrit un petit texte pour parler d’un jeu de son pays.

 

Bumtsegtesg (Mongolie) :

Bonjour. Je suis contente aujourd’hui parce que j’ai appris un jeu : Dixit. Je n’ai jamais joué aux jeux de société. Nous sommes 6 joueurs. Chaque conteuse et conteur a bien expliqué ses cartes. Nous avons utilisé un plateau avec des pions. C’est un jeu pour deviner.

 

Hasna (Maroc) :

Les  jeux de société créent  une sorte de gaieté et d’intelligence.
Nous avons joué à un beau jeu de société. Il s’appelle DIXIT.

Au Maroc il y a des jeux de société amusants et stratégiques comme les échecs, les dames, des jeux de dés, des jeux de cartes etc…

On joue aussi à des puzzles et des jeux vidéo, surtout les enfants.

Mais moi, j’aime beaucoup les jeux vidéo, les jeux de cartes, surtout le jeu « Ni oui ni non ». C’est un jeu où on a besoin de se concentrer, pour ne pas tomber dans le piège.

 

 

Nazile (Turquie) :

En Turquie, il y a un jeu populaire : le Tavla. (le Bakgammon en France) Il y a un plateau, des pions et des dés.
Je ne sais pas jouer au tavla mais mon mari sait y jouer. Ça se joue à deux, il joue avec ses amis.

A la maison j’aime bien jouer au jeu du Petit Bac avec mes enfants. Il faut trouver des noms de pays, de légumes, d’animaux, de villes etc …

Le jeu du tavla

Saida (Albanie) :

En Albanie on joue à des jeux de cartes, aux dominos, au bowling, à la playstation… On joue à un jeu de cartes qui s’appelle Murlan. Pour jouer à ce jeu il faut 4 personnes. 2 personnes vont jouer ensemble et 2 autres ensemble. Une personne va distribuer les cartes, après la personne qui a la carte avec le n° 3 commence. La personne qui finit le premier a gagné et la personne qui reste à la fin a perdu.

 

Le jeu du Murlan

Samir (Maroc) :

La semaine dernière on a joué à un jeu qui s’appelle Dixit. C’est un jeu de société . Chacun prend  6 cartes et un pion. Il faut trouver la carte, deviner celle qui ressemble à ce qu’a dit le conteur pour gagner.

Au Maroc on joue à des jeux de société comme des jeux de cartes.

Moi j’aime jouer aux cartes deux contre deux, au jeu simple ou tallage (une variante du Rami). Ça veut dire qu’il faut arriver au chiffre 71 comme ça tu termines le jeu.

J’aime aussi les dames parce qu’il faut réfléchir avant de jouer pour gagner. Quand j’étais petit j’aimais jouer à cache cache pour m’amuser avec mes copains. Il faut que tout le monde se cache et le surveillant doit nous trouver.

Le jeu du tallage

Klaudia (Hongrie) :

Bonjour. Nous avons appris aujourd’hui un jeu de société avec Cécile : Dixit.

En Hongrie on aime bien jouer au poker, mais si c’est dans la famille on préfère le jeu d’Activity. 🙂

Activity c’est un jeux de plateau avec des pions et dés.

 

Des ondes dans le quartier…!

Par défaut

Suite et fin de notre cycle radio, avec la chouette intervention de Lania et Carl qui participent à la création de la toute nouvelle web-radio du Blosne « Quartier des Ondes »…

 

 

 

Grâce aux exercices de Lania….

 

 

…nous sommes prêts pour les enregistrements!!

 

 

 

En attendant la diffusion, courant janvier (il nous tarde!!!), nous nous

décontractons : merci Lania de nous apprendre à nous « relacher »…!

Et MERCI Carl pour ta patience et ton travail de montage…!!

 

 

 

 

 

Voilà pour cette fin d’année 2018!

BONNES FÊTES à tous!!

Nous vous retrouverons avec plaisir en 2019 pour continuer d’autres projets ensemble!!

 

Projet radio

Par défaut

Durant plusieurs semaines nous accueillons Carl et Lania, bénévoles à l’association du Blosne Le Souffle et la Flamme.

Avec eux, nous préparons un passage sur la future radio web du Blosne!

Les objectifs? Maîtriser le vocabulaire de la radio, savoir parler dans un micro, passer à l’écriture radiophonique…

Voici un point d’étape avant le montage final et la mise en ligne de l’émission!

 

Le 12/10/18 :

Pour commencer, Lania propose un échauffement … et pas seulement de la voix! Pour pouvoir s’exprimer au micro, le corps entier a besoin d’être décontracté.

 

 

On a ensuite commencé le travail d’écriture: chacun a choisi un thème qui le caractérise pour faire un portait de lui même et captiver l’auditeur à travers son histoire.

La coiffure, le ciel, le rêve d’Europe… Ces sujets ont donné naissance à de très beaux textes qu’on a hâte d’écouter…

 

 

 

Le 19 novembre, sur les bons conseils de Carl, nous essayons les premiers d’enregistrement avec du matériel professionnel. Le test est réussi, tout le monde est très à l’aise!

 

Chacun a choisi une chanson de son pays et nous a expliqué son choix: une histoire d’amour pour l’un, le souvenir de son pays pour l’autre, ou encore les premières sorties sans les parents … Plongeons dans leurs chansons en cliquant sur chaque photo pour les écouter :

Pour Samir, « Aïcha » de Khaled.

Pour Camila, « Soledad » de La 33.

Pour Seïd : « Sarbata », de Mohamed Wardi.

 

 

 

 

 

 

Le 26 novembre, nous avons découvert un autre  type d’écriture radiophonique, le « billet d’humeur » qui consiste à prendre position sur un sujet d’actualité.

Notre billet d’humeur sera sur la caravane des Migrants, partie le 14 octobre du Honduras pour aller vers les États Unis. Pour nous donner l’inspiration, Carl nous passe une chronique de France Inter.

 

 

Restez à l’écoute, l’émission sera bientôt en ligne!