Voyage jusqu’à la bibliothèque du Triangle

Par défaut

Pour la dernière Animation d’Ici et d’Ailleurs, nous sommes allés à la bibliothèque du Triangle et nous avons regardé le documentaire « Souviens toi de mon quartier » sur l’histoire du quartier du Blosne. Avant dans le quartier du Blosne il n’y avait pas des maison, il y avait des fermes, c’était la campagne.

SAM_6319SAM_6320

Le documentaire était de 30 minutes, mais nous avons eu beaucoup d’informations sur le quartier du Blosne grâce aux enfants du quartier et aux réalisateurs de l’association Zéro de Conduite. Vous pouvez le regarder gratuitement sur Dailymotion.

Nous avons apprécié  le voyage !

Merci beaucoup Anne et Sandra !

Nourddine, Mazin et Waleed

 

 

L’histoire ordinaire de Valeria

Par défaut

Aujourd’hui, vous pouvez lire un peu de l’histoire de Valeria Wanda qui vient apprendre le français à Carrefour 18. Le 21 juin, c’est la fête de la musique. Elle va chanter Place du Parlement à 19h15 avec Nova Banda – Tributo Tom Jobin et ensuite Place Saint Germain avec le Forro des Vallons à 20h30.

10299523_709015182499826_290273094090174781_n

J’ai rencontré en septembre 2016 Chris Leray un poète français à l’Espace Nomade à la MJC Bréquigny.

Je chantais à l’Espace Nomade et lui m’a invité pour participer au festival Sevenadur en mars 2017 au bar Ty Ana sur la place Sainte Anne.

J’ai chanté et parlé poésie avec Chris Leray. Après, il m’a invité à faire un article sur la page histoiresordinaires.fr sur ma vie de ma naissance à aujourd’hui. Comment je vis, comment je travaille dans la culture populaire comme chanteuse avec le Forro des Vallons, qui est un groupe français, et avec le groupe Valeria Nova Banda.

Actuellement je suis super contente de faire partie du groupe et de connaître des personnes qui m’ouvrent des portes, comme Michel du journal Ouest-France qui m’a donné l’opportunité de publier un article sur le webzine histoiresordinaires.fr

 

Quarante ans c’est 40 ans, c’est bien ça !?

Par défaut

Le 4 avril 2017 nous étions ensemble pour fêter l’anniversaire de Carrefour 18, et il y avait beaucoup de gens de toute nationalité et tout âge.

Nous avons passé un moment très chaleureux.

J’ai aimé participer à toutes les activités, écouter les histoires de Carrefour 18 avec humour et voir des images du début de la construction du Centre.

La musique et toutes les animations étaient très agréables.

Pour moi ça a été aussi un moment de réflexion où j’ai imaginé un monde comme le Carrefour 18, où tous les gens de toute nationalité, langue, religion, âge, statut social etc , pourraient habiter ensemble et heureux.

«AGISSEZ ENVERS LES AUTRES

COMME VOUS AIMERIEZ QU’ON AGISSE ENVERS VOUS »

  confucius-ses-meilleures-citations

Confucius, philosophe chinois, né en 551 av. J-C

Si j’avais 40 ans comme Carrefour 18…

Par défaut

Si j’étais C18, tout le monde se poserait beaucoup de questions sur ma personnalité:

Qui es-tu C18?  Je suis un centre social rennais.

Tu existes  depuis quand?  J’existe depuis le 4 Avril 1977.

Pourquoi C18?  C’est parce que je me situe au 18è carrefour selon la plan de la ville de Rennes au croisement de la rue d’Espagne et celle de Châtillon.

WP_20170404_014

 

Si j’avais 40 ans comme C18*, j’organiserais des fêtes de grande ampleur  comme celle qui s’est passée le 4 Avril 2017.

Si on m’attribuait l’âge de C18, avec plaisir je le voudrais bel et bien. Pourquoi? Parce que les gens viendraient chaque 4 Avril célébrer mon anniversaire, ils s’y retrouveraient les uns les autres. J’aurais aussi mon lieu d’accueil et ma cafétéria que je ne nommerais pas autrement que CARREFOUR DU MONDEEEEEEEEEEEEE.

Si j’étais C18, avec son accueil, sa solidarité et surtout l’ambiance des personnels, des habitants du quartier, des bénévoles et l’ampleur de ses ateliers comme Parlons Français, l’atelier Blog d’Ordilangue, l’Espace lecture, la halte garderie, l’accompagnement à la scolarité, l’atelier peinture, l’atelier couture et les autres, je regrouperais chaque 4 Avril les différentes origines chez moi.

Si j’avais 40 ans comme C18, et si j’avais reçu autant de cadeaux dans ma vie, je vous présenterais tous les ans un sapin de 6m de hauteurrrrrrrrrrrr.

Si j’étais C18, je vous raconterais l’histoire de ma Minette, de ma toiture passoire, pourquoi j’avais poussé les gens à faire des pétitions, de mes poutres métalliques, de ma hauteur dans le hall, de mes noms de salles etc.

—————————————————

* C18 signifie Carrefour 18

Le « jeu du relais » ou « jeu des anecdotes » de Carrefour 18

Par défaut

Le 4 avril, Carrefour18 a fêté ses 40 ans « main dans la main ». Les participants de l’atelier blog vont vous raconter comment ils sont devenus passeurs d’histoires pour l’occasion.

Règle du jeu.PNG

Le jeu des anecdotes est né de la préparation des 40 ans de Carrefour 18 et de l’envie de faire connaitre l’histoire du centre. Le but du jeu était de faire découvrir aux invités les anecdotes de Carrefour 18.

Pour cela, nous avons d’abord  dû récolter des petites histoires auprès des salariés, des bénévoles et des habitants du quartier. Nous avons pris de rendez-vous, nous avons rencontré les habitants au Carrefour du Monde, la cafeteria de Carrefour 18. Ils ont été sympa, certain.e.s nous ont même raconté plusieurs anecdotes à la fois. Franchement ça n’a pas été une mince affaire !

Pendant  les 3 semaines de préparation, nous avons donc  recueilli des anecdotes, formulé un texte  de présentation du jeu  pour interviewer les personnes au sein du centre social, tout en leur proposant  d’être enregistrées.

DSC_0132_6

Bonjour, excusez-moi de vous déranger, vous avez 2 min? Je m’appelle X et je participe à l’ atelier Blog d’ordilangue ici à Carrefour 18. Nous sommes entrain de fabriquer un jeu pour les 40 ans de Carrefour 18. Avez-vous une ou plusieurs anecdotes à nous raconter?

Nous avons reçu Chantal, Élisabeth et Jacqueline, trois doyennes de Carrefour 18 qui sont venues nous raconter quelques anecdotes originales et enrichissantes.

DSC_0142_6

Puis, nous nous sommes entrainés pour les raconter.

Par la suite, nous avons fabriqué  des étiquettes en mettant les mots clés de chaque anecdote.  Nous avons créé la règle du jeu pour être prêt.e.s le 4 avril pour le jour de la fête.

En parallèle, Chantal et Jacqueline de l’atelier travaux d’aiguilles et leurs maris ont confectionné des relais que voici :

20170619_11025020170619_11025320170619_110239

Au fil du temps, le jeu de relais est devenu pour nous comme une récitation. Tous motivés et prêts à répondre aux questions des invités, on leur a fait découvrir ce dont Carrefour 18 regorge.

Enfin, le jour  j est arrivé,  tout le monde était là et nous avons passé une excellente soirée !

029

Joyeux anniversaire Carrefour 18!

Vivement les 50 ans 🙂

20170619_110110

« On ne badine pas avec l’amour »

Par défaut

SAM_4701

Retour à la Péniche Spectacle qui nous a invités à écouter deux comédiens de la Compagnie Fièvre. Ils ont lu des lettres écrites par Georges Sand à Alfred de Musset en 1834.

Ce mardi après-midi, il y avait du monde,

                              du soleil, de la joie,

et de l’émotion aussi…

SAM_4699

SAM_4715SAM_4713SAM_4712SAM_4711

 

 

 

 

 

 

 

SAM_4716.JPG

 photo à éclaircir

Merci à Marlène et à la Compagnie du Pré Perché!

 

 

 

« Moi? Jamais les bons mots! »

Par défaut

« Dans le silence, l’étoile tombe comme des fleurs dans la tempête »

« Le chemin est glissant, pourquoi? »

« Je veux du baiser »

« Regarde la nuit, cherche le jour »

« Nous avons toujours raison! »

« La nuit, il pleut de la neige, il vente »

« Il pleut de la neige, rendez-vous avec la nuit »

« Espace Lecture à Carrefour 18, comme le soleil »

 

Voici le fruit de la dernière animation d’ici et d’ailleurs de mercredi dernier. Nous nous sommes retrouvés autour de la badgeuse de l’Espace Lecture de Carrefour 18 pour créer des mini-poésies et fabriquer des badges!

Au début, chacun était un peu hésitant face à la pile de vers en papier.

Choisir les bons mots, c’est un exercice pas facile !

Mais petit à petit, les mains se sont plongées dans la matière…

Beau moment créatif…

DSCN4128

Même les plus petits sont repartis heureux!

 

 

 

 

E-criez votre amour avec le Criporteur!

Par défaut

Ce mois-ci, l’association le Criporteur a déposé une boîte aux lettres à la cafétéria de Carrefour 18 pour récolter des messages destinés à être lus le 11 février. La veille de la saint Valentin, nous avons écrit des textes sur le thème de l’amour :

Ecriez_AfficheA4-1.jpg

L’insaisissable!

En ce jour des amoureux, je t’invite « ma blonde » à m’aimer davantage; à cela, de loin je t’envoie les fleurs et les chocolats qui sont de tradition de cette fête.

J’espère pour ma part tomber sur un doux baiser fleuri et sucré.

Mes pensées vont seulement à toi; sur ce, je t’invite une fois de plus à écouter  la chanson de l’ Ingénieur Blaise Bula « Okota« 

Papy

 

Il y a une main que j’aime tenir, un visage que j’aime regarder, des lèvres que j’aime embrasser et un cœur que j’aime!! C’est de toi que je parle.

Je vous présente un chanteur qui s’appelle Martinho da Vila, dans cette chanson il dit qu’il a déjà connu beaucoup des femmes; mais seulement une l’a rendu heureux.

Silvio

 

 

L’amour est un sentiment très beau,

La vie n’est pas possible sans l’amour

et elle devient triste

L’amour est le complément d’autres sentiments tels que le respect, la complicité et la confiance.

L’amour est un sentiment abstrait.
Il y a le sentiment d’amour et la preuve d’amour dans le geste.

je vous dédis cette chanson de déclaration d’amour

De: M. José

Roman-photo: Ordilangue se refait un look!

Par défaut

Voici le premier roman photo d’Ordilangue réalisé avec Superlame, un programme en ligne libre et gratuit

 

Après le chant à l’espace lecture, le 23 janvier 2017 nous nous sommes plongés à l’atelier couture pour  réaliser  des articles que nous porterons pour le défilé des TZA de Carrefour 18 ce 7 février 2017 à 17h.

Pour mon premier cours de couture , voici  les étapes de l’atelier:

j’ai choisi un tissu en velours et sa couleur.

j’ai  choisi le fil correspondant.

j’ai utilisé un patron pour découper le tissu à la taille adaptée du sac.

j’ai repassé le tissu, après épinglé pour que les morceaux se marient entre eux.

j’ai cousu un sac de collection en utilisant les cravates pour faire des anses.

Et pour terminer, j’ai essayé ma réalisation, que je trouve chouette.

Papy

Et voici l’expérience de Silvio!

j’ai pris un vieux pantalon et j’ai coupé les jambes pour le transformer en short et pour finir j’ai intégré une poche.

j’ai customisé, épinglé, repassé,  utilisé une machine à coudre et aussi cousu un velcro dans la poche de mon nouveau short.

Je pense que nous avons tous appris un petit peu à coudre.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Moment de partage à l’Espace Lecture: la séance Tralalère

Par défaut

Lundi 16 janvier 2017, le groupe de l’atelier blog était invité par Sophie et toute l’équipe de l’Espace Lecture pour chanter un répertoire de chansons traditionnelles françaises. Pour les écouter chanter, n’hésitez pas à faire un tour sur le blog de l’Espace Lecture: ici !

Voici en mots leurs impressions: 

« Le lundi 9 janvier nous avons fait le choix d’une chanson « Au jardin de mon père » parmi les chansons qu’on nous a présenté. Après préparation pour maîtriser la chanson, le 16 janvier 2017 nous nous sommes dirigés dans la salle « Espace lecture » de carrefour18 pour chanter avec les enfants et leurs mamans, et les responsables de l’animation.

C’ était une journée remarquable pour les enfants mais aussi pour toutes les différentes équipes de Carrefour 18.

Un nouveau pas et une évolution de l’atelier d’Ordilangue.

Une ambiance très chaleureuse pour les participants, se réunir et chanter ensemble.

Les participants d’Ordilangue sont fiers et heureux de partager leurs talents avec tous. »

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.